Alimenter le débat public avec des indicateurs pertinents

L'Observatoire fournit tous les trimestres des indicateurs concernant ...


Lire la suite...

Volume des raccordements sur le marché résidentiel

Par trimestre de 2010 à 2011, en France continentale


Lire la suite...
12
Share

L’actualité du 2ème trimestre 2018 : 

Lire le communiqué de presse

 

Une légère baisse des raccordements pour quasiment tous les segments, mais une nouvelle et forte hausse des entrées en file d’attente.

Le rythme de raccordement constaté à fin juin 2018 est insuffisant pour dépasser une cible de 1 GW par an.

 

 

Le volume de raccordement au 2ème trimestre 2018 s’établit à 217 MW. Ce volume est légèrement inférieur à celui du 1er trimestre 2018, mais il confirme une bonne dynamique de raccordement des projets lauréats aux appels d’offres (bâtiment et sol).

 
Ce 2ème trimestre est marqué :
  • par une légère baisse du segment des installations domestiques (<9 kW), reculant à un volume de 19 MW, 
  • par un retour confirmé à la normale du segment des moyennes toitures (9 à 100 kW), atteignant un volume de 32 MW (contre 76 MW fin 2017),
  • par une nouvelle hausse du segment des grandes toitures (100 à 250 kW), atteignant un niveau de 24 MW,
  • par une légère baisse sur le segment des très grandes toitures (250 kW à 1 MW), mais restant quand même à un volume de 6 MW, 
  • par une bonne dynamique du segment des grandes installations (1 MW et +), atteignant 137 MW ce trimestre, même si ce volume est en baisse par rapport à celui des 2 précédents trimestres.
La part de l’électricité photovoltaïque a atteint un niveau record en ce 2ème trimestre 2018 avec 3,35% de la consommation brute d’électricité en France. 
Malgré un volume significatif de projets sortants, notamment sur le segment des grands projets, la file d’attente est à nouveau en forte croissance et le stock de projets dépasse largement les 3 GW.
Le Ministère a estimé lors du groupe de travail ministériel que le niveau de raccordement serait compris entre 1,2 et 1,5 GW en 2018. Cet objectif nous semble « ambitieux » et ce 2ème trimestre 2018 nous interroge sur les volumes raccordables dans le second semestre pour dépasser une cible supérieure à 1 GW par an. 
Plus de 2 ans après l’adjudication de l’AO CRE 3, le taux de réalisation des projets « dans les temps » a été estimé et il semble meilleur que lors des précédents appels d’offres. Toutefois, cela reste à confirmer, une fois levées les incertitudes sur l’origine des projets (tarif T5 ou AO CRE).
NB : les chiffres de cet Observatoire concernent la France continentale, ils sont légèrement différents des chiffres du CGDD, car l’Observatoire n’a pas accès aux données de raccordement et de file d’attente des entreprises locales de distribution (ELD), ces dernières n’étant pas publiées.

Près de 100 GW de nouvelles installations photovoltaïques raccordées dans le Monde en 2017 (76 GW en 2016)

2018 est comme 2017 une nouvelle année record, avec 99,1 GW raccordés dans le Monde, dont 53 GW en Chine. 

Première énergie électrique installée dans le Monde depuis 2016 (en terme de nouvelles capacités installées).

La compétitivité de l’électricité photovoltaïque par rapport aux autres sources de production d’électricité traditionnelles ou renouvelables n’est plus à prouver, son développement est mondial, trusté par l’Asie et les Amériques (quasiment 90% de la croissance annuelle). 


Référence : l’analyse du marché français en 2017

Le niveau de raccordement s’est établi à 838 MW (hors ELD, hors Corse) et de 873 MW (avec ELD et Corse). en hausse de 50 % par rapport à la puissance raccordée en 2016.

Après une année 2016 catastrophique, 2017 retrouve les niveaux de raccordement moyen des années 2014 et 2015. La croissance observée entre 2016 et 2017 n’est en fait qu’un rattrapage et le volume raccordé en 2017 n’a pas compensé les carences de raccordement de 2016. 

En 2017, les segments des moyennes toitures (9 à 100 kW) et des grandes installations (1 MW et +) montrent des hausses significatives ; les segments des toitures résidentielles, des grandes et très grandes toitures sont plutôt stables ou en croissance modérée. 

 

26ème édition - 1er trimestre 2018

25ème édition - 4ème trimestre 2017

24ème édition - 3ème trimestre 2017

Etude sur les retombées socio-économiques de la filière solaire (2016)