Mis à jour le lundi 26 mars 2018 09:03
Share


Commentaires

Ce segment connaît une spectaculaire embellie et atteint un niveau inégalé avec 76 MW. 

La raison de cette embellie est très probablement due à l’exigence de raccordement des projets avant l’extinction de leurs droits à l’obligation d’achat, dans sa version antérieure au décret de mai 2016.

 

Sources

  • ENEDIS : statistiques trimestrielles - hors entreprises locales de distribution (ELD), hors EDF SEI /  pour T4 2009 et T1 2010 : répartition par segment estimée sur la base des ratios observés à fin 2010
  • RTE : bilans électriques mensuels depuis juillet 2012 
  • CRE : communications trimestrielles des tarifs d’achat

* Tarif pour les puissances comprises entre 36 et 100 kW, hors bonus IAB, hors prime et vente en surplus