Mis à jour le lundi 6 août 2018 18:35
Share

Commentaires

L’embellie de ce segment se confirme avec un volume « record » de 24 MW, jamais observé depuis la mise en place des appels d’offres. Cette embellie est nourrie par le raccordement des installations lauréates lors de la vague d’appels d’offres simplifiés de 2015-2016. 

La publication récente par la DGEC des taux de raccordement confirme un taux d’abandon de 30% pour les installations lauréates en métropole et outre-mer, l’analyse que nous avons conduite ne conteste pas cette valeur, laquelle est évaluée au-delà de l’échéance contractuelle de raccordement, nous estimons que le taux de non-réalisation observé 18 mois post-désignation est légèrement inférieur.

 
 

Sources

  • ENEDIS : statistiques trimestrielles - hors entreprises locales de distribution (ELD), hors EDF SEI /  pour T4 2009 et T1 2010 : répartition par segment estimée sur la base des ratios observés à fin 2010
  • RTE : bilans électriques mensuels depuis juillet 2012 
  • CRE : communications trimestrielles des tarifs d’achat

cette valeur de prix correspond à la moyenne pondérée pour des installations dont la puissance est comprise entre 100 à 500 kWc